DECISION OBTENUE : LA VIDEOSURVEILLANCE NE PROUVE PAS TOUT !

Classé dans : ACTUALITÉS | 0

La vidéosurveillance d’un palace parisien ne permettant pas de démontrer qu’une femme de chambre avait « usé de stratagème pour tenter de dissimuler un objet oublié par un client dans sa chambre », le licenciement de celle ci pour faute grave n’est pas fondé.
Juge départiteur CPH PARIS 8 février 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *