DECISION OBTENUE : PREUVE DES FAUTES NON RAPPORTEE =LICENCIEMENT INJUSTIFIE

Classé dans : ACTUALITÉS | 0

La Clinique qui ne rapporte pas la preuve des faits reprochés au Kiné qu’elle a licencié pour faute grave est condamnée à le dédommager.

En effet, les éléments de preuve transmis par les parties laissent planer un doute sur la réalité des faits sanctionnés, doute qui profite au salarié, d’autant qu’il avait 8 ans d’ancienneté et était particulièrement apprécié par les patients et ses collègues.

Juge départiteur CPH PARIS 9 mai 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *